<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

Le sexe à un âge avancé est bon pour les femmes mais pas pour les hommes

12/08/2017

Une étude de l'Université du Michigan publiée dans la revue the Journal of health and Social Behavior révèle que les hommes d'âge mûr risqueraient davantage de souffrir de problèmes cardiovasculaires ou d'avoir des infarctus s'ils ont des rapports sexuels fréquents et qui leur donnent satisfaction. En revanche, une vie sexuelle épanouie diminuerait les risques d'hypertension chez la gent féminine dans la même classe d'âge. Une enquête sur les histoires de cœur dont les résultats remettent en cause l'idée très répandue selon laquelle les relations sexuelles ont un effet bénéfique pour la santé de tout le monde.

Le Pr Hui Liu, principale auteure de ces travaux souligne que pour obtenir ces résultats, elle a analysé avec ses collègues les données d’une enquête effectuée sur 2 204 participants qui étaient âgés de 57 à 85 ans au moment de la première collecte d'information en 2005-2006. Des données supplémentaires ont été recueillies 5 ans après. Les risques cardiovasculaires ont été mesurés en termes d'hypertension, d'accélération du rythme cardiaque, de taux de la protéine C-réactive dans le sang. Ils ont également analysé la propension à divers évènements cardiovasculaires dont les infarctus, les arrêts cardiaques ou les AVC. Les résultats sont clairs : les seniors qui ont des rapports sexuels une fois par semaine voire plus présentent un risque presque 2 fois plus élevé d'avoir un accident cardiovasculaire après 5 ans par rapport aux hommes dans la même tranche d'âge qui sont sexuellement inactifs. Le Pr Liu déclare que les hommes d'âges mûrs qui ont beaucoup de plaisir avec leur partenaire, ou du moins qui en sont satisfaits encourent davantage de risques cardiovasculaires.

D'après la chercheuse, ces observations suggèrent que les efforts demandés lors d'un rapport sont plus éprouvants avec l'âge pour la gent masculine alors qu'ils ont moins d'énergie et souffrent de davantage de problèmes d'ordre sexuel. La chute du taux de testostérone et l'usage de médicament afin d'améliorer leurs performances pourraient aussi avoir un effet négatif sur la santé cardiovasculaire. Par contre, les femmes ayant du plaisir ont moins de risques de souffrir d'hypertension 5 ans plus tard par rapport aux autres. 

Des études précédentes démontrent qu'avoir des relations proches et fortes sont une source importante de soutien émotionnel. Ceci réduirait le stress et le bien-être psychologique et par conséquent contribuerait à une bonne santé cardiovasculaire. D'après le Pr Liu, ce phénomène pourrait être plus marquant chez les femmes que chez les hommes. Enfin, selon elle, les hormones libérées pendant l'orgasme féminin peuvent potentiellement promouvoir une bonne santé.

Source : Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus