<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

Les controverses sur les statines influencent le comportement des patients

12/08/2017

Une étude de la London school of Hygienene & Tropical Medicine (Liam Smith et coll) publiée dans la revue BMJ révèle Le débat sur les effets secondaires des statines, voire sur l’inutilité des médicaments. Celle-ci répond à la question posée par les auteurs, induite par les livres des Pr Debré et Even et transposée au Royaume-Uni, y-a–t-il eu  une influence sur le comportement des  patients vis à vis de leur traitement.

L’essai observationnel a inclus aussi bien des patients prenant des statines pour une pathologie cardiaque existante (prévention secondaire) que d’autres  les prenant en raison d’un  haut risque de pathologies  cardio-vasculaire (prévention primaire).

Deux articles avaient été publiés en 2013 au Royaume uni dans le BMJ, remettant en question l’usage étendu des statines aux patients en bonne santé  ayant un risque cardio-vasculaire faible. Les auteurs ont calculé combien de patients sous statine âgé de 40 ans et plus, avaient arrêté leur traitement pendant la période de débat médiatique qui avait suivi les articles en question, c’est à  dire d’octobre 2013 à mars 2014. 

A  la suite de cette enquête, il a été estimé que plus de 200 000 patients britanniques avaient stoppé la prise de statines  à la suite de la controverse médiatique, ce qui pourrait avoir abouti à une augmentation notable d’accidents cardio-vasculaires, de l’ordre de 2000 supplémentaires. Selon le Pr Liam Smith, ces résultats montrent l’impact du traitement médiatique des problèmes médicaux  sur le comportement des patients et des  médecins.  Pour lui, les médias ont mis l’accent sur l’avis d’une minorité de personnes concernant les statines et ruiné la confiance  du public envers ces molécules, alors que la majorité des experts s’accordent  à considérer leur emploi comme positif pour la santé cardio-vasculaire  des patients dans leur majorité. 

Source : Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus