<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

Petits jeux vidéo mentaux pour repousser la démence

11/09/2017

Une méta-analyse de l’Université de Sydney présentée en novembre 2016 dans la revue American Journal of Psychiatry confirme que suivre une formation cérébrale sur ordinateur, de type petits jeux vidéo mentaux, peut améliorer et la mémoire et l'humeur chez les personnes âgées présentant une déficience cognitive légère. Elle précise aussi, qu’une fois la démence développée, l’exercice cognitif ne peut plus rien y faire. Un appel donc à faire travailler son cerveau. L'équipe, composée de chercheurs du Brain and Mind Center, a passé en revue plus de 20 années de recherche portant sur les exercices cérébraux, des exercices informatiques conçus sous forme de petits jeux vidéo avec l’objectif, justement, d’améliorer la mémoire et la pensée.

L’analyse de 17 études sélectionnées, portant au total sur 700 participants âgés,  montre des résultats positifs de l’entrainement cognitif chez les patients atteints de déficience cognitive légère, une condition qui précède l’apparition des démences dont la maladie d’Alzheimer, la déficience cognitive légère implique en effet un léger déclin cognitif mais des capacités intactes d’accomplir les tâches quotidiennes. La déficience cognitive légère est l'un des facteurs de risque majeurs de démence avec un risque de 10% en valeur absolue de développer la démence dans l’année à venir. Ainsi, chez ces patients,

·        les effets de l’entraînement du cerveau sont très significatifs sur le maintien de la cognition, de la mémoire, de l'apprentissage et de l'attention, 

·        mais ce n’est pas tout. L’exercice mental permet aussi d’améliorer le fonctionnement psychosocial c’est-à-dire l'humeur et la qualité de vie perçue,

·        autre résultat notable, issu de l’analyse de 12 études, les résultats de ce programme d’exercice cognitif ne sont pas concluants chez les patients qui ont déjà développé une démence. 

Ces exercices mentaux pourraient ainsi jouer un rôle clé dans la prévention de la démence, à condition de les effectuer bien avant les premiers signes de déclin cognitif. L’étude suggère même que ces programmes d’entrainement peuvent maintenir ou même améliorer les compétences cognitives de personnes âgées à risque élevé mais encore exemptes de déclin cognitif. 

Source : Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus